Vaccins

Medicago poursuit un programme ambitieux de recherche et développement qui comprend les vaccins trivalents et les vaccins contre la grippe pandémique, les antiviraux, les anticorps et les produits biologiques - y compris les biosimilaires et les biogénériques.

VPH

Le papillomavirus humain (VPH) est l’infection transmise sexuellement (ITS) la plus commune ; tellement commune que presque tous les hommes et les femmes sexuellement actifs la contractent à un moment donné. En 2012, on a estimé qu’il y avait 528 000 cas de cancers cervicaux dans le monde, et 266 000 décès[OMS 2014].

Dans la majorité des cas, le VPH est asymptomatique, alors il peut être transmis d’une personne à une autre sans qu’on le sache. Les symptômes peuvent également apparaître des années après l’exposition au virus, le rendant difficile à tracer.

  • Il existe plusieurs différents types de VPH. Certains types de VPH, mais pas tous, peuvent causer des problèmes de santé tels que des verrues génitales ou le cancer.
  • Il n’y a aucun moyen de savoir qui, parmi ceux qui sont atteints du VPH, développera un cancer ou d’autres problèmes de santé. Les gens dont le système immunitaire est faible peuvent être moins à même de combattre le VPH et sont plus à risque de développer des problèmes de santé qui en découlent, tels que les gens atteints du VIH et du SIDA.
  • La vaccination procure une protection efficace contre les complications reliées au VPH. Les vaccins contre le VPH sont administrés en trois injections sur six mois ; il est important de recevoir les trois doses.